Lexique

Mots

Définitions

Référentiel

Objet considéré comme fixe par rapport auquel on étudie un système, ensemble servant de référence.

Structure hyperfine

La structure hyperfine d'un niveau d'énergie dans un atome consiste en une séparation de ce niveau en états d'énergie très proches. L’énergie de la matière est quantifié. Il existe un lien entre le quantum d’énergie et la fréquence du rayonnement émis ou absorbé lors d’une transition de niveau d’énergie.

Entropie

Correspond en physique statistique à la grandeur caractérisant le désordre d'un système (unité S.I. (Système International) : Joule par Kelvin (J.K-1 ou bien J/K))

Antimatière

« L'antimatière est une forme "miroir" de la matière. Elle a été prédite en 1931 par Paul Dirac à partir de l'équation qu'il a découverte par des considérations purement mathématiques et esthétiques en cherchant une forme relativiste pour l'équation de Schrödinger des électrons.

Il a ainsi associé à chaque particule élémentaire une jumelle quasiment identique si ce n'est une charge opposée et de légères différences dans certains taux de réactions entre particules à hautes énergies. »[1]

Référentiel galiléen (ou inertiel)

Référentiel dans lequel un objet est en mouvement de translation rectiligne uniforme (ou immobile). La vitesse de l’objet est constante (le vecteur « vitesse » est identique quelque soit t).

Trou noir

Corps céleste. Concentration de masse-énergie en un lieu localisé de l’espace. Les photons sont incapables d’échapper à sa force gravitationnelle intense. Il est caractérisé par :

 - La présence d’un horizon.

 - Une singularité centrale.

Il existe plusieurs type de trou noirs, les stellaires se forment après de l'effondrement gravitationnel d’étoiles massives. Expression de John Wheeler (1967).

Noyau suprachiasmatique

Bas de l’hypothalamus : Le noyau suprachiasmatique (NSC) est une structure médiane d'environ 0,5 x 1 mm comprenant environ 10 000 cellules, situé dans l'hypothalamus juste au-dessus du chiasma optique. Il est responsable du contrôle des rythmes circadiens.

Rythmes circadiens

Un rythme circadien est un type de rythme biologique d’une durée de 24 heures environ. Les activités neuronales et hormonales qu'il génère régulent plusieurs fonctions différentes dans un cycle circadien (de 24h). Il est constitué de 20 000 neurones. Le NSC qui a une forme en pomme de pin et la taille d'un grain de riz interagit avec de nombreuses régions dans le cerveau.

IRM f

L’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) est une application de l'imagerie par résonance magnétique permettant de visualiser, de manière indirecte, l'activité cérébrale. Il s'agit d'une technique d'imagerie utilisée pour l'étude du fonctionnement du cerveau. Elle consiste à enregistrer des variations hémodynamiques (variation des propriétés du flux sanguin) cérébrales locales minimes, lorsque ces zones sont stimulées. La localisation des zones cérébrales activées est basée sur l'effet BOLD (Blood Oxygen Level Dependant), lié à l’aimantation de l’hémoglobine contenue dans les globules rouges du sang. Cette technique ne présente aucun danger connu pour la santé des sujets.

Chiasma optique

Chaque rétine est divisée en deux hémi-rétines (une nasale interne et une temporale externe), les voies optiques des hémi-rétines nasales subissant une décussation (changement de côté) au niveau du chiasma. Le chiasma optique est la partie du cerveau où les deux nerfs optiques se croisent.

Scalarité

Indique que l’erreur faite sur l’estimation d’une durée est proportionnelle à cette durée. C’est le signe du bon fonctionnement de l’horloge interne.[2]



[1] Définition donnée sur le site Futura Science : http://www.futura-sciences.com/fr/definition/t/physique-2/d/antimatiere_4998/

[2] Définition donné p.116 : Pour la SCIENCE : Le temps est-il une illusion ? Mensuel n°397 novembre 2010

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×